Ma vie est vraiment palpitante

Bien sûr c’est un euphémisme, car qui va croire que la vie d’une peut-être-pas-ou-peut-être-bien-que-si-finalement-future-docteure est palpitante?! Si on fait une image simplifiée elle pourrait ressembler à ceci:

Je suis finalement passée devant une commission de recrutement aujourd’hui, la deuxième et éventuellement dernière étape avant de savoir si on pourrait ou non intégrer une équipe de Professeurs. C’est ce qui a expliqué notamment mon absence du blog ces derniers temps, à part le soleil qui tape fort sur le système bien entendu. C’était une épreuve à passer pour moi en ce se que cela fait un moment que je n’ai pas passé un grand oral et bordel j’ai passé des jours et des jours à me demander comment combler 20 mn de temps de parole. Oui je dois être sûrement la risée des politiques ou journalistes qui sont sûrement plus prolixes que moi. Vous allez sûrement dire que c’est contradictoire puisque le propre du métier de Prof est de savoir parler devant une audience mais que nenni, je trouve que parler devant les étudiants est beaucoup plus gérable que devant une assemblée de Profs.

Mais donc bref je l’ai passée et j’ai dû sauter sûrement plusieurs paragraphes de la préparation que j’ai faite comme d’hab. J’avais hâte de passer aux séances de questions-réponses. Blablablabla et hop nous y voilà! C’est sans compter les questions pièges qu’ils m’ont réservés. Des exemples:

Imaginons que vous faîtes un cours et qu’il y a 4 – 5 étudiants perturbateurs dans la salle, vous faites quoi? [dans ma tête je me suis dit que je n'ai encore jamais été Prof titulaire et donc même si j'aurai gravement envie de les foutre dehors, je n'oserais pas le faire]. Ma réponse: « Eh bien, je leur dirai que je ferai un rapport à mes supérieurs de leurs comportements et que j’en prendrai compte dans les prochaines évaluations ». Eh ben non raté, le Directeur des études m’a clairement dit: « Il ne faut pas se cacher derrière son supérieur, quand ils perturbent le cours vous les mettez dehors. Il faut savoir faire preuve d’autorité, dans la salle vous êtes la Chef » [mais oui bien sûr, mais quand on est aussi en face d'étudiants qui paient pas moins de 6 000€ leur année, je crois qu'ils sont en droit d'être exigeants aussi non?]. Donc j’ai raté cette question …

Question suivante: Comment voyez-vous votre vie d’ici 5 ans? [perso, je vois des milliers et des milliers de barrières à surmonter, ma vie est un champ de bataille, alors comment répondre positivement à ces messieurs qui sont déjà relativement bien installés de mes perspectives et de mes angoisses?]. Je me vois enseignant-chercheur, ai-je répondu avec le plus de convictions possibles. Bah faut coller au profil du poste, dire ce qu’ils veulent entendre bien que je ne sois pas sûre que je serai encore en France d’ici 5 ans, ni si entre-temps j’aurai changé de carrière, etc. Qui sait comme la vie nous réserve des surprises tout le temps …

Une autre: « Alors cette thèse vous la soutenez quand? ». J’ai souris, presque rigolé, comment lui dire que je me bats en ce moment entre les tonnes de retranscriptions d’entretiens empilées en ce moment sur mon bureau, et que je ne sais pas encore si j’arriverai à tout ficeler et rendre en Septembre. Mais je lui ai dit qu’en Décembre sûrement. Ca me rappelle une discussion avec une copine doctorante elle aussi et qui m’a dit que quand on te pose cette question, généralement tu rigoles et essaies de faire diversion mais à l’intérieur tu meurs à petit feu :lol:

La pire des questions: « Alors mademoiselle, parlons maintenant salaire, faîtes-moi une proposition! » [je bafouille] « Non mais ne soyez pas gênée, je n’ai aucunes difficultés à parler de sous, vous savez j’ai la culture anglophone, j’aime quand tout est dit avec transparence ». Je dis un montant, il a regardé sa fiche et me fixe avec un regard ébahi: « Sérieusement? Brut ou net? Brut? Mais vous proposez dans la fourchette basse ma parole … ». Bah que lui dire, je n’ai aucunes autres références que ce que j’ai reçu comme salaire avant et en tant qu’étudiante, ça me suffisait déjà amplement :lol:

Bon ben c’est parfait mademoiselle, on va délibérer et on vous recontactera d’ici 15 jours …

Parfait! Entre temps, je continuerai à envoyer des CVs, je rédigerai et enverrai des CVs en anglais au cas où on sait jamais (la loose), je ne trouverai plus les retranscriptions d’entretiens comme l’escalade du mont Sinaï, j’écrirai au moins 10 pages par jour, je ne verrai pas la mer, je ne boirai plus d’apéros ni de mojitos, je ne dormirai chaque jour qu’à 4h du mat non pas pour faire la fête mais pour écrire … oui ça va bien aller (mon oeil oui!)

Bon j’espère que vous passez un meilleur été que moi. D’ailleurs vous allez passer comment ces vacances? Faîtes-moi rêver :-P

PS: J’ai rajouté dans mon blogroll le blog d’un ami qui passe les musiques que j’aime. Merci d’être là Puppetz pour le plaisir de nos oreilles, et non ta playlist n’est pas à se flinguer, elle est juste à tomber ;-)

20 réponses à “Ma vie est vraiment palpitante

  1. Purée d’entretiens! Comment ne pas rire quand on te pose des questions aussi idiotes lol! Mais tu fais quelle filière dis-moi?

  2. du courage!derriére les entretiens le bonheur de la reussite se profile!

  3. je suis malgache et je suis une femme DONC je vais me les faire… une tuerie au minimum

  4. cheery> Sciences humaines kia: Gestion! La pire je crois derrière l’Anthropo et la Socio …

    romain> oui bon je me méfie toujours avant d’avoir la peau de l’ours :-P

    colaly> merci!!

    rajiosy> yeahhh, we can do it ;-)

  5. Je déteste les entretiens moi, et j’ai toujours détesté l’envoie des CV.

    Je suis « moi » et je n’aime pas cette façon un peu hypocrite qui nous oblige à jouer le jeu de la séduction pendant un entretien.

    D’ailleurs le dernier que j’ai passé il y a trois ans était de loin celui que j’ai le plus aimer.

    Vrai, naturel, je n’ai pas eu à « tricher », je me suis présentée sous mon vrai jour. Et j’ai clôturé mon entretien par un « si vous ne retenez pas ma candidature parce que je noire, je ne vous en voudrai pas », Au premier entretien téléphonique j’avai déjà abordé de façon direct cette question de couleur:  » je suis noire, si cela vous dérange, inutile alors de perdre notre temps »

    Ils m’ont raconté après l’embauche qu’il m’ont sélectionnée pour ça. Ma façon de dire les choses sans détours…

    Bref, je n’aime pas les entretiens!

  6. que j’ai le plus aimé

  7. Je ne reviendrai pas sur mon commentaire en entier: désolée d’avance pour les fautes oubliées. Avec internet, on est toujours pressé au point de laisser passer certaines petites fautes…..

    et Dieu sait que je n’aime pas laisser trop de fautes après mon passage

  8. willykean : un « laisser » de trop à laisser n’est-ce pas dans cette dernière phrase ? relisons-nous, relisons-nous et que celui qui n’a jamais péché (pêché ?) jette la première pierre !

  9. Trin> Ah merde alors!… On est dans le même pétrin! lol! Les sciences humaines, mais qui c’est qui a inventé ce truc…

    J’adore le motto de Rajiosy, je crois que je vais l’adopter :D

  10. willykean> as-tu un blog? :-D oui dans un entretien c’est vrai qu’il faut surtout se vendre, enfin « vendre ses compétences ». Peux pas en faire autrement non plus quand il faut vraiment travailler non? mais j’admire le fait que tu oses imposer tes conditions dès le début …

    rajiosy> péché plutôt non? :-P

    cheery> « we’re not bad people, we’re just made terrible life choices ». euh, anarana groupe ao @ facebook ko io :lol:

  11. tu me rappelles ma propre histoire avec le rahoviana ihany? Première réponse: en juin. Au mois de mai quand on me repose la question: je dis septembre. Et là maintenant je ne sais plus quoi dire!:(

    expérience vécue quand tu enseignes: je mets carrément dehors! je sais je sais je suis très stricte!lol

    allez courage, je croise les doigts pour toi :)

  12. Mon blog est un tout, moi telle que je suis:

    humour, humeur, mode, mes triplets et moi, tout.

    Me voilà en train de me « vendre », non… c’est seulement pour répondre à Trinitty

  13. hay ity maintikely ity kay masiakakely koa !!!
    @willykean : dans la vie réelle, je suis un homme :-)

  14. Juste un petit conseil sur la demande de salaire pour la prochaine fois : quand on te pose cette question, il faut répliquer par une autre question, à savoir : « dois-je comprendre que vous êtes en train de me faire une proposition ? »

    On ne doit parler de salaire que lorsque l’entretien s’est bien passé et que les deux parties sont d’accord pour s’engager. Le reste n’est que du blah blah. Et si on te pose la question avant, essaie de biaiser pour ne pas donner un chiffre.

  15. willykean> merci, je vais faire un tour par chez toi ;-)

    amelimelo> hello amie-twitter et bienvenue :-P

    crjo> coucou toi, ça fait longtemps!!! alors c’était bien Rio? :-P merci pour le conseil, tu me donnes de l’espoir :-D mais tu fais comment alors concrètement pour esquiver la question??

  16. pour le salaire, j’irais directos en demandant 25% de plus de ce que je cherche : on ne sait jamais ça peut marcher et puis vous le valez bien ou je le vaux bien, non ?
    25% parce que comme ça si on marchande on arrive à ce qu’on veut…

  17. Rio était génial mais je n’ai pas eu très beau temps pendant les deux premiers jours… mais bon, ce voyage n’est pas le sujet du post donc, on revient à nos moutons.

    Concernant l’esquive moi je tente toujours le coup du « je n’ai pas encore réflechi au salaire car je n’avais pas encore eu toute la définition du poste pour pouvoir estimer mes prétentions » et d’attendre ensuite qu’on me fasse une proposition.
    En général, je ne me déclare jamais en premier car on jugera de ton « self esteem » à partir de celà.
    Si vraiment je suis acculé (ça arrive), je déclare une fourchette très large, histoire de ne pas être piégé après pour les dicussions.

    Allez! ne te décourage pas aux premiers refus, le suivant sera le bon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s