C’est pas ma faute

Et nous, qui croyons qu’il ne faut croire en rien, comment penses-tu que nous réussissons à ne pas nous prendre pour des merdes? En reniflant le parfum de bouc du voisin, Malo! Et s’il n’y avait pas de voisin on se couperait en deux pour se faire un bouc à nous, portatif, qui puerait à notre place!

Extrait de Daniel Pennac, Au Bonheur des Ogres

Un des efforts qui demande beaucoup d’abnégation à la nature humaine est d’admettre ses torts, c’est toujours rassurant de désigner un coupable …

A voir: No Man’s Land de Danis Tanovic (2001)

3 réponses à “C’est pas ma faute

  1. Je viens de lire à ce sujet « le Rapport de Brodeck » de P.Claudel.
    L’effet meute qui veut un coupable me fait froid dans le dos…..brrrr

  2. C’est fou ce besoin humain de toujours chercher un « bouc émissaire ». L’origine de toute civilisation paraît-il. M’en vais chercher ce livre dont tu parles😉

  3. abnégation? ce mot est vraiment trp difficile à formuler pour certains, continue comme ça ma chérie ! C’est dans la nature des choses de faire avancer les mentalités, c’est difficile mais au bout du chemin…ça fait du bien.
    Biz’oroka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s