J’explose …

… pas littéralement mais l’idée y est, enfin rapport à l’un des secrets que j’ai révélé dans le précédent post, je crois que j’ai atteint le summum de l’anxiosité* (ça se dit?) tout de suite là maintenant. J’ai l’impression d’être submergée par plusieurs choses, des questionnements, des échéances, de la nostalgie que j’arrive pas à maîtriser en même temps. Ce ne sont pas forcément des trucs négatifs mais à tous les coups y a la question du choix qui se pose, plusieurs.

Vous avez jamais eu cette impression de ne pas avoir réalisé quelque chose de concret de votre vie alors que le temps passe à une vitesse de folie?

Non je ne suis pas dépressive, au contraire je déborde d’énergie à vouloir essayer de tout maîtriser, mais j’ai peur de faire des erreurs. C’est drôle mais le fait de faire de « longues » études met dans une certaine bulle où inconsciemment on retarde l’échéance car on a peur de l’après. Le vide, quel boulot choisir pour ne pas être piégé, où vivre. Ca peut être curieux pour certains mais ce dernier point me travaille particulièrement, juste peut-être parce que j’ai fait le choix de quitter mon pays natal et que mine de rien et le fait d’avoir voyagé m’a influencé dans le sens où j’ai envie de continuer à bouger. Et puis toutes ces choses qu’on a mis de côté à cause des études et qui nous rattrape à mesure que le temps passe. Notamment, y a ceux qui se marient très tôt (genre à 18 – 20 ans), qui ont au moins accompli cette étape et qui passent à autre chose après à 28 – 30 ans. Les enfants sont déjà à peu près grands et ils peuvent passer à d’autres projets. Bien sûr, chacun sa trajectoire de vie mais je trouve que ces gens n’ont pas eu tort dans leur choix. C’est notamment l’image que j’ai des parents, grands-parents, la génération avant nous finalement.

Cette société de l’excellence dans laquelle on vit actuellement exige des jeunes de réussir avant tout par l’intermédiaire des études. Mais est-ce qu’elles offrent autant de facilités que ça lorsqu’elles sont finies? Je n’en suis pas sûre quand je vois tous ces gens surdiplômés qui rament pour décrocher un poste à mesure de leurs ambitions.

La vérité est ailleurs! Visionnaire cette expression, merci X-Files😆

J’écris, j’écris mais je me dis que je dois sûrement vous soûler avec mes questions existentielles. C’est juste que j’avais envie de m’extérioriser un peu. Et que c’est bon, je vous laisse tranquille pour au moins 4 jours car je n’aurai pas accès au net entre temps. Le pourquoi du comment c’est un peu long à expliquer mais en gros le wifi sera coupé demain et ne reviendra que dimanche soir normalement. Je m’excuse déjà auprès de l’équipe FBC, je ne pourrai pas être présente ce samedi (snif). Je vais profiter de ce moment de pause forcé pour essayer de remettre mes idées au clair.

Bonne fin de semaine à tous et portez-vous bien!!!

PS: Si vous avez des doléances ou des coups de gueule ou des coups de joie de toutes sortes, ce post est fait pour: n’hésitez pas à vous exprimer. Plus on est de fous … plus on se soutient mutuellement😀

* Ouais c’est pas « anxiosité » c’est anxiété

11 réponses à “J’explose …

  1. Ton billet fait vraiment écho à ma situation. Je comprends tes questions parce que j’ai eu exactement les mêmes à la fin de l’année précédente.
    En fait, même si on a fini ses études et qu’on se met directement à bosser (comme j’ai fait), au bout de 3 ans de routine, tu te demandes « mais qu’est-ce que je fous de ma vie ? ».
    Résultat j’ai pris un billet pour Mada et quelques semaines de réflexion. Du coup, j’ai les idées vachement plus claires. Parfois, ça vaut le coup de s’arrêter pour voir ce qui se fait ailleurs. (que dans ton domaine, dans ta ville, dans ton entourage proche).

    La vérité est ailleurs🙂
    Bonne cogitation !

  2. mince ça y est le mal est fait on lui a pris la tête. je vais de ce pas fesser les méchants qui t’ont embêtée
    Comme dit Vola « bonne cogitation » moi perso j’ai disparu du net pendant 4 mois et ça m’a fait telllllllllllllleeeeeeeeeeeeeeeement du bien. mais 4 mois c’est un peu too much je t’accorde 4 jours….
    et t’as vu Vola comment elle écrit bien là?!?? admiration totale…

  3. he be ca me rassure! je ne suis pas la seule à me poser ces questions. je suis en bout de course pour mes études et viens le moment fatidique où il faut choisir la voie (les voix?) du monde du travail
    Les profs nous mettent la pression pour le choix de notre premier vrai stage car le domaine dans lequel on commence est déterminant pour la suite (pfff que néni!!!)
    AU final en discutant avec la RH de la SG on nous dit qu’on a le droit à l’erreur, que ce qu’on a acquis ne sont qu’un plus et que même un gars qui a fait Bio a réussi à entrer à la SG pour bosser… ca rassure on n’est pas confiné dans ce qu’on a fait comme étude! (ou peut-être est-ce l’exception qui confirme la règle? ahum…)

    et puis viens l’histoire de je quitte papa maman pour m’installer mais finalement ne vaut-il mieux pas rester un peu et économiser?
    et pourquoi ne pas avoir d’enfants jeune! j’ai discuté hier avec une amie tout épanouie parce qu’à même pas 40 ans son enfant est déjà bien avancé dans l’adolescence et qu’ils ont une belle complicité.
    Mais dans ce cas que faire de la carrière professionnelle? tout le monde sait que maternité ne rime pas forcement avec carrière vu la culture de la performance actuelle!

    au final j’ai aussi beaucoup de pression sur mes épaules! tant et si bien que j’en ai des plaques partout sur la peau et que mes boutons ressortent à tout va!

    cl: VONJEOOOOOOOOOOOO! lol

  4. Tout le monde se pose ce genre de question un moment ou un autre… ou tout le temps!

    Moi aussi je suis un autre « anxiosé » de la vie alors je te donnerais pas de conseil!

    Bonne cogitation trin’!

  5. Je pense qu’il faut surtout t’écouter, j’ai l’impression que tu es cernée par des schémas de vie tout fait…Pour le moment, fais ton stage et avec l’expérience tu sauras mieux ce que tu veux😉

  6. Ben en fait t’as déjà tout dit et tout analysé, rien d’autres à rajouter sinon te remettre la moitié d’une des phrases écrites en haut : « chacun sa trajectoire de vie « . C’est tout !!!!!

  7. mivavaka kely amin’i (Bour)Dieu dia vita kabary ! na mitady macho malagasy tsy manaja ny zon’ny vaiavy : ataontsika mahalala ny anarany !!!

  8. Hé oui Trinitty! Tes doutes et tes craintes ne sont pas infondées… mais quant à faire des enfants à 20 ans… n’est-ce pas un poil jeune tout de même? Oui, les études longues peuvent être un piège, mais tu as l’air d’être une personne très dynamique, alors tu auras toujours de la ressource… et quand on ne trouve pas de boulot, ben faut se le créer! (et je sais de quoi je parle). Alors courage!

  9. @tous> merci pour vos encouragements😉

  10. La vie dans la société d’aujourd’hui n’est pas du tout la même qu’il y a 30 ans… Maintenant si tu fais pas un minimum d’études, tu auras du mal à t’en sortir, ça fait peur… Avant les jeunes pouvaient plus se projeter, quitter leurs parents à a peine 20 ans, maintenant c’est difficile, beaucoup de jeunes partent à plus de 25 ans de chez leurs parents. Il faut trouver un taf, avoir assez d’argent pour que la banque te prête pour avoir un toit…
    Personnellement j’aimerais faire des études courtes, mais assez pour pouvoir m’en sortir. Suis ton instinct et tes envies… C’est tout ce que je pourrais te dire. Si tu est débrouillarde tu t’en sortiras à coup sûr…
    Bon courage ;)!

  11. doudouille> merci pour tes conseils, t’es chou😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s