Travail = Souffrance?

Discussion avec mes colocs hier soir sur l’origine du mot job en anglais. Il se trouve qu’apparement, étymologiquement le travail a pour connotation la souffrance ou le tourment; tout du moins si l’on se réfère à l’origine latin du terme: tripálĭum signifiant un instrument de torture à trois poutres (gloups). Et en anglais, un de mes colocs va même jusqu’à dire que le mot aurait été inspiré de l’histoire de Job dans l’Ancien Testament.

Malgré son caractère juste, le prénom de Job vient des épreuves que Satan lui fait subir. Job supporte avec résignation la perte de ses biens, de ses enfants, ainsi que les souffrances de la maladie. Puis il supporte de même les réprimandes de trois de ses amis, sans renier une fois son Dieu. Dieu lui expliquera ensuite qu’il ne faut pas juger ses jugements avec des vues d’Homme, et le rétablira dans toutes ses possessions, doublées.

Il eut sept fils et trois filles qui périrent dans l’effondrement de la maison de leur frère aîné au début de ses épreuves. Puis à nouveau sept fils et trois filles lorsque Dieu le rétablit à la fin du récit. (Source: Wikipédia mon ami)

Le travail semble donc être toujours source de souffrance que ce soit au moment où on le cherche ou à celui où on l’accomplit. Ce qui a valu une discussion animée entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre cette proposition. Parmi les arguments POUR: le travail peut être source d’épanouissement parce qu’on peut aussi travailler dans un domaine que l’on aime; et que la rémunération (aussi bien matérielle que morale) que l’on obtient après fait que travailler a un sens. Ceux qui sont CONTRE soutiennent que le travail est source principale d’asservissement et pas nécessairement avantageux en faisant référence aux impôts notamment.

Pour ma part, j’ai un avis mitigé. Avoir un « bon travail » pour moi permet d’avoir un statut social valorisant. Il permet aussi de s’occuper, de ne pas se transformer en « légumes ». Cependant, je pense qu’il peut aussi être source de stress, ayant moi-même vu plusieurs exemples à ce sujet. A méditer donc …

Illustration:

Perso, j’ai trouvé trop marrant la scène dans l’ascenseur rapport au fait que j’aime pas du tout trop attendre ou rester trop longtemps là-dedans; et le mec qui se met à fumer dans les toilettes😆

En attendant, respirez c’est le week-end: prenez un bon bol d’air frais et de soleil😉 oui oui, le printemps semble enfin pointer son nez😀

12 réponses à “Travail = Souffrance?

  1. Héhé moi et mes cours de langues mortes on savait déjà tout ça… ^^

  2. pffff, et voilà comment tu casses mon post « pseudo-intéressant », pffff …😐

  3. C’est marrant comme on revient à des pratiques préhistoriques quand on pète les plombs…

  4. Oui le week-end !
    Et pour moi, la rentrée lundi.

    Permettez ?
    Ouinnnnnnnnnnnnn !!!!!

    Merci, ça fait du bien.

    Concernant le travail je ne peux pas dire, je suis toujours au stade lycéen. Vous savez, cet endroit où l’on essaie de vous faire apprendre des trucs qui ne vous servirons jamais, dans le but d’obtenir un diplôme avec lequel on ne peut même pas devenir caissier.

    On sent la rentrée hein ? Je me fais plus acerbe.

  5. le travail c’est la santé !!
    Si je ne travaillais pas je pèterai les plombs et non pas parce que la société me l’impose juste pour mon bien-être mental!
    Il faut juste laisser le travail au travail et ne pas le faire entrer dans ta vie !
    Si le travail est pour quelqu’un une souffrance il s’agit d’un choix …claquer la porte est si facile…lol

    Bisoux be

  6. le travail c’est la santé !!

    Ne rien faire c’est la préserver🙂
    En ce moment, je suis entrain de voir jusqu’à quel point on peut avoir une vie sociale sans travail rémunéré.
    Franchement, malgré mon emploi de temps de chômeuse, j’ai pas le temps de faire tout ce que j’aimerai…

    Il est fort possible de s’épanouir sans un emploi rémunéré. Reste à voir pour combien de temps.

    bénéVOLA🙂

  7. euh…

    Si c’est vraiment de la souffrance, faut changer de boulot. c’est éveidemment plus facile à dire qu’à faire mais si c’est si terrible, il vaut mieux changer quitte a avoir de moins bonnes conditions.

    Après forcèment il n’y a pas de job parfait (à moins d’etre dans les 5% de la population, qui fait ce qu’il aime ET qui a un bon boulot ET qui a de bons collègues ET qui a du temps pour autre chose)…

    Pour 95% des personnes, y’a toujours un petit problème qui fait qu’il prefererait ne rien faire: un boulot pourri, un chef enquiquinant, des horaires pourris, des collègues pas sympas etc etc.

    Après faut voir ce qu’on ferait sans aucune activité: vie sociale -> 0 pendant la journée, si ce n’est sympathisé avec les petits vieux dans le bus, moral -> 0, sauf si on est heureux de rien faire, temps libre, pas tant que ça, on est chargé des petits travaux du quotidien…

    Alors c’est sur, pas de stress, du temps, pas de chef… mais j’ai déjà que l’etre humain est ainsi fait: moins il bosse, plus il se plaint!

  8. Je pense que le travail est nécessaire mais ca dépend sous quelle forme🙂

  9. bambi> je te le fais pas dire😉

    jul> ce qui est bien quand on est encore au lycée c’est d’avoir l’embarras du choix et de ne pas se tromper de parcours! Courage pour la rentrée😉

    jo> humm, claquer la porte et assumer les conséquences après …

    malaga> bienvenue par ici🙂 C’est vrai que faire un emploi non rémunéré peut être salutaire pour le moral mais ça demande beaucoup d’abnégation quand même non?! notamment, savoir se contenter du minimum …

    adri> j’aime bien tes commentaires toujours judicieux🙂 Mais qu’en est-il des « femmes au foyer » alors? vie sociale = 0?🙄

    bouh> très juste!

  10. hmmm bonne question…

    Une des principales raisons de reprise du boulot par les mamans que je connais, c’est souvent ça justement: à part les gazouillis des enfants et la promenade de l’aprèm, son meilleur ami devient souvent Thierry Becarro… L’autre raison est souvent economique malheureusement…

  11. tena mila ampiasain be io loha fa raha tsy izany lasa adala ho azy eo donc raha izaho dia ialko ny asa.peu importe fa tsy misy asa ambany fa rehefa miasa dia izay no tena izy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s